Saturday , December 5 2020

Médias en Seine: des patrons de chaînes en guerre contre Netflix



Une unanimité entre ces quatre-là est rarissime. Jeudi, Les dirigeants de TF 1 (Gilles Pélisson), France Télévisions (Delphine Ernotte), M 6 (Nicolas de Tavernost) et Canal + (Maxime Saada), réunis au siège des «Echos -« Le Parisien », ont multiplié les critiques à l'encontre des géants américains du Web.

Lies de la première édition du Festival in the Médias en Seine de la législation, de la législation, qui leur permettrait de la législation. La plateforme de vidéo à la demande, qui compterait 3.5 millions d'abonnés en france (pour 137 millions à travers le monde) a modifie en profondeé les habitudes des téléspectateurs la demande

«Ce quroya créé Netflix est incroyable»

«A Canal +, 25% at notre audience est désormais délinéarisée, 6% pour l laensemble du marché», a reconnu médérica de la chaîne crintée qui dépense chaque année 100 millions d audienceeuros pour last service MyCanal. The last concurrent at Le Savoir-Faire. «On est fasciné, on les dénigre. Mais ce quca créé Netflix est incroyable, tellement discretive pour l disensemble du marché », a-t-il déclaré.

«Les professionnels qui se réjouissent de travailler avec Netflix oublient juste qu'ils sont dépossédés de tous droits sur leurs productions, dénonce Gilles Pélisson, le patron de TF partage Les Français, é Marseille simp, «Osmosis» ou bientôt «Plan Coeur», sond devenues de simples exécutants. Ce qui appauvrit le secteur. «On a créé 350 employis à Sète avec notre feuilleton. What soyons rust fascinés par l ajouverture d àun bureau 20 personnes in Netflix à Paris », a ajouté Gilles Pélisson.

Résister au «cambriolage»

Delphine Ernotte, manually, s esten est pris surtout à YouTube. «On touche que dalle! […] Seulement 2 M €! On va arrêter de metre nos émissions en entier sur YouTube et méché de la vére de la népère », a déclaré la dirigeante.

LIRE AUSSIAnne-Sophie Lapix à Médias en Seine:

De la publicité pour le cinéma et la diffusion de film le mercredi sur sound chaînes, pour résister au chambre america, frédé de château de la répétés, Nicolas de Tavernost, a préconisé des alliances européennes. «Providence in the province» prédit-il. Attention, les grandes tractations commencent.


Source link